L’open data, une initiative née d’une société de partage

26 janvier 2018

Au cœur du plan stratégique TEC2020 du Groupe BPCE, la data est un enjeu majeur pour toutes les entités du groupe. Transverse, elle concerne tous les métiers tant dans sa collecte que dans son usage. Zoom sur une démarche collaborative et innovante avec le « January Speaks Data » qui met à l’honneur la data au sein du groupe, avec un focus spécial sur le projet Open Data du Groupe BPCE.

Témoignages de nos collaborateurs – et ambassadeurs – qui participent, chacun à leur manière – à créer de la valeur et de nouveaux usages grâce à l’Open Data.

L’open data, c’est quoi ?

« Ça consiste à mettre à la disposition du grand public, des données de l’entreprise. » Baptiste Sans Jofre, notre Architecte en charge de l’animation du portail Open Data du Groupe BPCE, témoigne sur ce nouvel enjeu qui contribue à la transformation culturelle de notre société. Transformation digitale, smartcity, l’open data est au cœur de tous les sujets. C’est le fruit d’un esprit collaboratif qui vise à favoriser le partage d’informations publiques à tous les citoyens.

 

Baptiste Sans Jofre, Architecte en charge de l’animation du portail Open Data du Groupe BPCE

L’open data, d’où ça vient ?

L’open data est un projet initié par la sphère politique pour inciter les établissements publics à partager leurs données à caractère non privé. Conscient de l’importance du mouvement open data dans le monde, le Groupe BPCE s’y est associé et contribue régulièrement à cette démarche mondiale. C’est la première organisation bancaire a avoir spontanément mis à disposition ses données publiques via un portail Open Data, le sien. Pierre-Philippe Cormeraie, notre Chief Digital Evangelist, rappelle, dans son interview, la nécessité de « travailler et de partager avec les acteurs de l’open data pour créer de nouvelles valeurs et de nouveaux usages ».

 

Pierre-Philippe Cormeraie, Chief Digital Evangelist 89C3

L’open data, à quoi ça sert ?

L’open data est utile à tous et nombreux sont les acteurs à s’y intéresser et à l’exploiter. Etudiants, chercheurs, entrepreneurs,… cette démarche s’intégre dans de nombreux usages. Thomas Le Dret, notre Responsable d’études économiques nous explique pourquoi les données issues des études de BPCE l’Observatoire trouvent leur place dans l’open data et en quoi et à qui, elles pourraient servir.

 

Thomas Le Dret, Responsable des études économiques Groupe BPCE

L’open data, pourquoi y contribuer ?

L’open data ne peut exister sans données et son usage est conditionné par la richesse des données partagées. La contribution collective est un pré-requis à l’existence et à la pertinence de l’open data. La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes l’a bien compris et Valérie Smalle-Pavie Directrice des médias nous rappelle – très justement – qu’il y va de la responsabilité de chacun d’y contribuer. Le projet Open Data du Groupe BPCE s’inscrit dans cette volonté de collaboration, de partage et de transversalité avec pour objectif de favoriser la création de valeur et les nouveaux usages.

 

Valérie Smalle-Pavie, Directrice des médias Caisse d’Epargne Rhône-Alpes

 

 

L’open data, une réalité au sein du Groupe BPCE

A suivre sur les réseaux sociaux !

#JanuarySpeaksData

 

Pour aller plus loin :

 

L’open data dans le Groupe BPCE

1ᵉʳ Meetup organisé par le Groupe BPCE
L’enjeu ? Travailler plus vite et inventer de nouveaux modèles
La data, une science pragmatique
Un nouveau terrain d’échanges et d’innovation avec les développeurs