Paris Fintech Forum, le rendez-vous de la finance digitale

6 février 2017

 

Le Groupe BPCE était partenaire du plus grand événement européen sur la finance digitale, organisé les 25 et 26 janvier dernier.

 

L a 2e édition du Paris Fintech Forum a réuni au Palais Brongniart, au cœur de Paris, près de 200 speakers, de 26 pays, dirigeants de l’écosystème financier international, ainsi que les représentants de plus de 130 Fintech du monde entier. Durant ces deux journées, les 2.000 participants pouvaient assister à des débats, keynotes, tables rondes, conférences, ateliers et sessions de pitch. L’opportunité pour les acteurs de la fintech et de la finance traditionnelle de mieux se connaitre, d’échanger et d’envisager des partenariats.

La manifestation était placée sous le haut patronage de Michel Sapin, ministre des Finances, qui a loué le dynamisme des start-up françaises, reconnu et envié à l’étranger. Le ministre est revenu sur les multiples mesures mises en œuvre pour accompagner ces entreprises à fort potentiel de croissance. Il s’est voulu rassurant face à la nouvelle économie qui bouleverse les rôles des acteurs de la finance digitale en assurant la mise en place d’un cadre spécifique : « Encourager l’innovation dans le domaine financier, c’est aussi accepter que certains acteurs agréés puissent prendre des risques dès lors que la réglementation a bien prévu la protection du consommateur et la stabilité du système.  »

« Nous avons besoin d’une stratégie pour un monde digital »

Déjà présent lors de la première édition, François Pérol a exposé ses convictions sur la manière de conduire la transformation digitale du Groupe BPCE : « Fondamentalement, nous ne voulons pas avoir une stratégie digitale. Nous avons besoin d’une stratégie pour un monde digital. » Après un résumé des initiatives engagées dans ce domaine, le président du directoire a mis l’accent sur la « construction des capacités digitales du groupe », à l’image de la signature électronique. Parmi les actions déjà réalisées et à poursuivre : « Innover et lancer des offres nouvelles ». « Nous sommes les premiers à avoir lancé Apple Pay en France. J’ai la conviction que le paiement sans contact deviendra le moyen physique de paiement de demain », a-t-il expliqué.

Précisant que les « Fintech sont des partenaires » dans la transformation digitale du groupe, François Pérol a été rejoint sur scène par Matthias Kröner, directeur général de Fidor, banque digitale allemande acquise par BPCE en juillet dernier. Revenant sur les motivations de ce rapprochement, ce dernier a évoqué que « c’était la stratégie qui s’imposait. Au regard du montant de nos fonds propres, si nous voulions que notre petite banque continue d’exister à l’avenir, nous avions besoin d’un partenaire solide ». Et François Pérol de conclure sur leur dessein commun dans les prochaines années : « Nous souhaitons développer Fidor en Europe en nous appuyant sur son modèle spécifique, celui d’une banque communautaire mobile, et l’utiliser comme un accélérateur pour notre propre transformation digitale ».

« Sans technologie, nous ne faisons pas d’expérience client »

Yves Tyrode, directeur général du Digital du Groupe BPCE, participait le lendemain à une table ronde aux côtés de Michel-Edouard Leclerc, président directeur général de l’enseigne de grande distribution E.Leclerc, et Christophe Victor, directeur général délégué du groupe Les Echos.

Ceux-ci ont confronté les impacts du digital dans différents secteurs d’activité. Yves Tyrode a souligné que « l’expérience attendue par le consommateur est parfaite : il refuse de saisir plusieurs fois des codes confidentiels, il refuse des ruptures dans son parcours d’achat… « . Liée à ce niveau élevé d’attente, la technologie joue un rôle primordial : « Je pense que l’investissement en technologie est fondamental. Sans technologie, nous ne faisons pas d’expérience client. »

Après avoir évoqué la question des économies d’échelle, Yves Tyrode a abordé celle du comportement des collaborateurs face au digital : « Il ne faut pas combattre le digital mais être ouvert, opportuniste, et se lancer rapidement dans l’aventure ».