Néo Business de la Caisse d’Epargne pour les start-up et les entreprises qui innovent

3 février 2017

Avec Néo Business, la Caisse d’Epargne ambitionne d’accompagner 1 000 start-up et entreprises qui innovent !

 

La Caisse d’Epargne propose un dispositif complet pour répondre aux besoins d’accompagnement et d’investissement des start-up et des entreprises qui innovent.

1. Avec des compétences dédiées en région

Un an après son lancement, le dispositif Néo Business compte d’ores et déjà une cinquantaine de Chargés d’Affaires spécialisés et opérationnels répartis dans les 110 Centres d’Affaires en région.

Les Chargés d’Affaires Innovation accompagnent de manière globale les entreprises à chaque étape de leur développement (création, développement, reprises/cession). Leurs connaissances des écosystèmes locaux de l’innovation et du monde de l’entreprise facilitent la mise en relation avec des partenaires publics et privés (Business Angel, Incubateurs, Accélérateurs, Ecoles, Collectivités locales, Investisseurs partenaires…).

 

Ils ont été formés aux techniques de l’innovation avec une nouvelle approche du risque pour évaluer les projets innovants des entrepreneurs afin de mieux les orienter et leur apporter des réponses dans la recherche de leur financement…
« Il est impossible de demander cinq bilans à une start-up et cela n’a pas grand sens pour apprécier les perspectives d’un projet avec des ratios financiers classiques, commente Cédric Mignon, directeur du développement de la Caisse d’Epargne. Nous avons donc établi, avec la direction des risques, une grille d’analyse spécifique pour évaluer les projets innovants. Elle prend notamment en compte le profil de l’entrepreneur, le degré d’innovation et la maturité du projet, la pertinence du plan de financement ».

2. Une offre complète

L’offre est conçue pour répondre aux besoins des entreprises, qu’il s’agisse de solutions pour renforcer les fonds propres, financer les dépenses engagées sur un projet et/ou gérer les comptes.

En matière de financement de haut de bilan, la Caisse d’Epargne met en relation les start-up et entreprises innovantes avec des acteurs du capital risque :

  • Seventure Partners, l’un des principaux spécialistes du financement de l’innovation en France et en Europe (filiale de Natixis Global Asset Management),
  • Des fonds régionaux spécialisés en capital-risque et en capital innovation,
  • Happy Capital, plateforme de crowdfunding en equity, partenaire de la Caisse d’Epargne.

Pour le financement des dépenses corporelles et incorporelles, la Caisse d’Epargne a lancé le « Prêt Innovation ». Doté d’une enveloppe de 200 millions d’euros, il est destiné à financer les dépenses corporelles et incorporelles liées à l’innovation (pouvant aller jusqu’à 7,5 millions d’euros) et bénéfice de la garantie du fonds d’investissement Européen à hauteur de 50 % du financement.

3. Des espaces dédiés

Banques de proximité, les Caisses d’Epargne ont structuré, dans les régions, des espaces dédiés pour les porteurs de projets. En fonction des besoins de chaque territoire, ils prennent la forme d’incubateurs en propre, d’espaces dans des incubateurs partenaires, ou d’agences dédiées.

Après cette première année de lancement réussi, les Caisses d’Epargne ambitionnent d’accompagner 1 000 start-up et entreprises qui innovent, en doublant le nombre de charges d’Affaires Innovation, et en couvrant 100 % du territoire en espaces dédiés.

Quelques chiffres :

  • 50 Chargés d’Affaires Innovation
  • 110 Centres d’Affaires
  • 20 espaces dédiés (adaptés à chaque région)
  • 200 M€ de prêts innovation
  • 14 structures régionales de capital investissement
  • 200 entreprises financées par Seventure Partners (un des leaders du capital innovation en France et en Europe)

 

Pour en savoir plus, découvrez le dossier spécial innovation sur www.caisse-epargne.fr.  A venir prochainement, des témoignages de start-up et entreprises qui innovent dans nos régions.