Mission californienne au Google I/O 2017

9 juin 2017

Le Google I/O est LA conférence incontournable pour tous les amateurs de nouvelles technologies. Cette conférence, réservée aux développeurs, est toujours l’opportunité pour Google de lever le voile sur de nouveaux produits ou sur sa stratégie.Du 17 au 19 mai 2017, deux développeurs du Groupe BPCE, Lilla Baldovini (IT-CE) et David Blanc (i-BP), sont partis en mission californienne pour découvrir les nouveautés de Google et les partager à distance avec les équipes restées en France.

Trois journées intenses, où se sont succédées des conférences, des “Sandbox” pour rencontrer des ingénieurs et échanger avec eux sur les diverses solutions comme Android Pay, Android Auto, Google Home …, des “Sessions” avec des designers permettant aux développeurs d’obtenir des conseils sur leurs propres applis, ou encore des “Codelabs” pour expérimenter en avance les nouveautés Google. Une profusion d’animations, donc, organisées autour d’Android, de l’intelligence artificielle et de Firebase.Pas de révolution, mais de nombreuses petites fonctionnalités

Sur Android, le terrain de jeu de David et Lilla, « il y avait de quoi faire », confie David. « Même si on espérait connaître le nom de la future version d’Android que Google n’a pas souhaité révéler, on a été agréablement surpris d’apprendre, dès la conférence d’ouverture, que Google soutenait Kotlin, le nouveau langage de programmation de la société Jetbrains, qui nous permet d’avoir un code plus lisible et plus concis. Toute l’assistance a d’ailleurs applaudi cette annonce ». Côté innovation, « Pas de grande révolution pour les utilisateurs, précise David, mais plutôt une volonté de toujours simplifier les interactions avec l’utilisateur et les rendre plus naturelles, en s’appuyant sur les énormes avancées de l’Intelligence Artificielle, avec par exemple les nouveautés du Google Assistant ou le lancement de Google Lens, qui permet d’interpréter les images via l’appareil photo du smartphone et de proposer des actions appropriées à l’utilisateur. En outre, ajoute-t-il, ils ont montré chez Google qu’ils étaient toujours à l’écoute de leur communauté, grâce à l’ajout de nombreuses petites fonctionnalités qui vont vraiment nous faciliter la vie en tant que développeurs. »Une formation complète, riche d’enseignements

Lilla, au rythme intense d’une formation toutes les heures à Android, revient avec « une véritable boite à outils et la connaissance de toutes les nouvelles versions qui vont impacter nos applis bancaires », indique-t-elle. Son étonnement ? « Voir autant de femmes à cet événement. Bien que toujours en minorité, elles étaient plus nombreuses que dans les rassemblements habituels dédiés aux développeurs. Peut-être était-ce lié à la présence des femmes du Women Techmakers, le programme développé par Google pour donner plus de visibilité aux femmes dans la technologie qui organisait une soirée à cette occasion ? », s’interroge-t-elle. Un regret aussi : « ne pas avoir eu le temps de s’ouvrir à d’autres technologies, comme l’Intelligence Artificielle, tant le programme consacré à Android était riche ! »