Futurapolis : le Groupe BPCE au festival de l’innovation

8 décembre 2017

La Banque Populaire Occitane et la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées, en collaboration avec le pôle 89C3, étaient partenaires du Festival Futurapolis, à Toulouse.

Les 24 et 25 novembre s’est tenu Futurapolis, le festival dédié à l’innovation, sur trois sites emblématiques de la ville rose (Quai des savoirs, Faculté de médecine et Muséum d’histoire naturelle). Le succès était au rendez-vous de cette 6ème édition : nombreux étaient les visiteurs, tant professionnels que particuliers, ayant participé à ces deux jours de rencontres, d’échanges et de découvertes autour de l’innovation et du high-tech.

Le Lab Innovations à Futurapolis

Le public a ainsi été invité à tester les dernières innovations au sein du « Lab », espace de plus de 700 m2 réunissant des ateliers pour petits et grands, dans des domaines aussi variés que la banque, les drones, la robotique, l’automobile, l’aérospatial… Une opportunité pour le groupe d’être présent, à travers l’équipe de La Fabrique 89C3 et leurs ateliers créatifs à destination des jeunes. Yves Tyrode, directeur général en charge du digital au Groupe BPCE, a notamment introduit une table-ronde consacrée à la data et évoqué le positionnement du groupe vis-à-vis des start-ups : « C’est une erreur d’opposer les différents acteurs, petits et grands, du digital. Les start-ups sont des acteurs à part entière de la recherche et développement des grands groupes », a-t-il souligné.

Les réseaux étaient représentés lors de cette manifestation. Ainsi, la Banque Populaire Occitane était active sur le Lab avec l’agence Next Innov : quatre clients start-ups (Biocenys, Naïo Technologies, Opt’alm et Terralba) ont présenté leurs produits et évoqué l’accompagnement de l’agence vis-à-vis de leurs parcours. La Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, quant à elle, a présenté son offre Néo Business, dédiée à l’accompagnement des entreprises innovantes et des start-ups, ainsi qu’une box d’orientation scolaire en ligne, avec son partenaire Futurness. Alain Condaminas, directeur général de la Banque Populaire Occitane, se renseignant sur le robot agricole du client Naïo Technologies. Pierre Carli, président du directoire de la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées, vante les mérites de Pikaï.

Au programme également, une journée dédiée aux start-ups avec un concours organisé par le magazine Le Point, dans le but de faire émerger des projets innovants et de dénicher de nouvelles pépites technologiques et créatives. En tant que partenaire de la manifestation, le groupe a décerné le « Prix de l’innovation », accompagné d’une dotation de 3 000 euros.

Un hackathon pour réinventer l’avenir

Un hackathon a également rythmé l’événement. Épaulés par des professeurs et des mentors de l’accélérateur toulousain Ekito, une quarantaine d’étudiants issus d’écoles d’ingénieurs et d’écoles de commerce toulousaines et parisiennes ont été invités à laisser libre court à leur créativité et à mutualiser leurs connaissances pour réinventer l’avenir. Une véritable démarche collective, à l’issue de laquelle un projet a été présenté samedi dans la grande salle de conférence.
 
 

Pour aller plus loin :

Le défilé des fintechs à VivaTech
La Maddy Keynote de Maddyness, un voyage vers la Cité du futur
Big Data Paris 2018, la data sous toutes ses dimensions
Le Groupe BPCE joue l’effet d’annonces au Paris Fintech Forum 2018
Toulouse voit le futur en grand
Web Summit 2017
Paris Fintech Forum, le rendez-vous de la finance digitale