Interview Open Data : Pascal Venzac

5 décembre 2018

Suite à notre MeetUp 89C3 à Toulouse, nous avons posé quelques questions aux intervenants pour en connaître un peu plus sur leur vision et leur démarche autour de l’open data. Pascal Venzac, co-fondateur de WeatherForce.

DSI chez Tisséo a eu la gentilesse de nous répondre.

Qui êtes vous ?

Je suis l’expert en solutions de météorologie B2B et B2C chez WeatherForce. Mon expertise dans le travail avec les services météorologiques nationaux et les grands groupes industriels pour développer, installer et entretenir des systèmes d’information météorologique est au centre de notre approche. Je suis titulaire d’un diplôme en météorologie à l’école de météorologie de l’ENM à Toulouse en 1996 et d’un MBA de la Toulouse Business School. J’ai débuté ma carrière en tant que responsable de l’innovation chez Météo France, le service météorologique national français, avant de me lancer à l’international en tant que directeur technique de Météo France International. Enfin, je suis devenu directeur marketing de Météo-France. Au fil de ma carrière, j’ai été amené à coopérer de plus en plus avec les services météorologiques nationaux des pays en développement, ce qui m’a donné l’idée de créer WeatherForce.

Que représente pour vous l’Open Data ?

L’open data est une opportunité pour nous car à partir de données globales produites par les grands centre mondiaux de prévisions météorologiques, nous pouvons mettre en œuvre des applications météorologiques dans les pays en voie de développement. Par ailleurs, notre stratégie est de s’associer aux agences nationales de le météorologie afin de produire de nouvelles données locales et de développer ensembles les applications vers les divers secteurs industriels.

Pouvez-vous nous parler de la démarche Open Data de votre entreprise ?

Dans notre entreprise, à WeatherForce, nous sommes d’une part utilisateur d’open data pour mettre en œuvre des prestations de services météorologiques dans les pays en voie de développement et d’autre part fournisseur de données publiques en s’associant aux services météorologiques nationaux pour promouvoir l’ouverture de leur données aux développeurs locaux d’applications.

Quelles sont les pistes de réflexion que vous inspire la démarche OpenData du Groupe BPCE ?

La démarche OpenData du groupe BPCE est avant tout inspirante pour moi, car elle met en relation des acteurs de secteurs très variés. C’est de cette diversité que pourra naître des idées de services nouveaux aussi bien au travers d’une approche technique en mixant des jeux de données que marketing en mixant des besoins sectoriels différents.

Si vous ne deviez donnez qu’un seul mot clef pour résumer ce Meetup Open Data, lequel serait-il ? Et pourquoi ?

Le PARTAGE, des données bien sur mais aussi des expériences entre producteurs et valorisateurs de ces données publiques.