Interview Open Data : Julian THEVENARD

14 novembre 2018

Suite à notre MeetUp 89C3 à Toulouse, nous avons posé quelques questions aux intervenants pour en connaître un peu plus sur leur vision et leur démarche autour de l’open data. Julian Thevenard, Director of Operations and Development chez Magellium a eu la gentilesse de nous répondre.

Qui êtes vous ?

D’un point de vue personnel, je suis un jeune papa comblé de 36 ans ; professionnellement, après des études d’ingénieur en télécom et une thèse en physique des ondes, j’ai orienté ma carrière vers du management ce qui m’a permis de rejoindre Magellium en 2016 en tant que Directeur des Opérations et du Développement. J’encadre aujourd’hui plus de 150 personnes spécialistes de l’image et de l’information géographique et cartographique.

Que représente pour vous l’Open Data ?

L’Open Data est selon moi une grande ouverture. Une grande ouverture en termes d’évolution des mentalités, de l’état d’esprit général face à la donnée et surtout une grande ouverture en termes de possibilités et d’opportunités pour les entreprises et les particuliers. L’accès à des données, autrefois réservées à quelques personnes ou institutions permet, dès aujourd’hui, d’apporter des services facilitant la vie de tous les jours. De nombreux exemples utilisant l’Open Data sont d’ailleurs déjà très largement utilisés dans les domaines des transports, de la météorologie, du commerce, etc.

Pouvez-vous nous parler de la démarche Open Data de votre entreprise ?

Magellium étant un spécialiste de l’image et des systèmes d’information géographiques et cartographiques, nous sommes un contributeur important de services à partir de données libres. Je citerai plusieurs exemples concrets :

  • La mise à disposition d’image satellites gratuites comme Sentinel-2, nous permet d’améliorer nos algorithmes et nos expertises de machine/deep learning afin d’obtenir de meilleurs performances, mais également de créer de nouveaux services, notamment dans les domaines tels que l’agriculture, la défense, ou l’environnement par exemple.
  • Le développement important d’OSM (OpenStreetMap), qui est en quelque sorte le Google Map en OpenData, est une source d’information très importante dans nos métiers. Nous avons donc mis en place une plateforme pour donner l’accès à cette donnée OSM,  la cataloguer avec notre partenaire ISOGE et de la renseigner avec des services à valeur ajoutée comme la détection de changement, l’historisation ou la structuration personnalisée de la donnée.
  • Nous sommes également capables d’accompagner nos clients pour trouver, identifier, qualifier, structurer, mettre en forme puis diffuser des données dans ce flot gigantesque de données qu’est le BigData.

Quelles sont les pistes de réflexion que vous inspire la démarche OpenData du Groupe BPCE ?

Tout d’abord la démarche OpenData du Groupe BPCE renvoie une image jeune et dynamique du groupe et clairement orientée vers le futur. Les institutions bancaires et les données libres sont deux concepts qui sont historiquement antinomiques dans l’esprit populaire et notamment tout ce qui se réfère à la sécurité et à la vie privée. Le fait de casser ce code et d’apporter des services supplémentaires aux clients grâce à l’OpenData est à mon sens un axe majeur de développement. J’imagine assez bien des axes de réflexion autour de services supplémentaires pour des clients habitués à voyager, à consommer de manière régulière certains types de produits, pour les professionnels avec des contraintes spécifiques propres à leur corps d’activité, mais aussi bien sûr en termes de renforcement de la sécurité et de simplification de la relation client avec son conseiller bancaire.

Si vous ne deviez donnez qu’un seul mot clef pour résumer ce Meetup Open Data, lequel serait-il ? Et pourquoi ?

Liberté. La démocratisation de l’ouverture des données va permettre de continuellement apporter du service à la population ; l’intérêt d’en parler lors de meetup est de rassurer sur les craintes de l’utilisation des données et de mettre en avant toutes les possibilités offertes par l’Open Data. Ce vent nouveau est un vent de liberté qui est offert à toutes les personnes et entreprises qui ont des idées à développer.