FIDOR BANK collectionne les récompenses

24 mai 2017

Le 17 mai 2017, lors du BankingCheck Award 2017, Fidor Bank a reçu plusieurs récompenses, celle du « Meilleur compte courant » (Beste Girokonto 2017) et la 2e place dans la catégorie « Banque directe » (Direktbank).
Avec respectivement 4,4 et 4,7 points dans ces deux catégories, sur un maximum de 5 points, Fidor Bank a obtenu à chaque fois d’excellentes notes. En outre, la Fidor SmartCard a obtenu l’appréciation « très bien » pour les cartes de crédit et les comptes professionnels. Le compte professionnel Fidor Smart a obtenu un « très bien » pour les comptes entreprise.Satisfecit clients !

Des récompenses fondées sur près de 120 000 appréciations de clients sur les produits et les fournisseurs. « Les véritables experts sont les clients, car ils ne portent pas seulement un jugement théorique, mais prennent en compte aussi leur expérience pratique », indique Matthias Kröner, directeur général de Fidor. « C’est pourquoi nous nous réjouissons tout particulièrement d’avoir eu des résultats aussi positifs dans quatre catégories lors du BankingCheck Award ».

Autres récompenses au cours des derniers mois pour Fidor Bank, un Gold Stevie au titre de l’« Entreprise de l’année – secteur bancaire et immobilier » et le titre de « Meilleure banque numérique » (Best Digital Bank ») dans le cadre des FinTech Breakthrough Awards.Croissance à l’horizon

Ces distinctions viennent ainsi récompenser la stratégie du groupe Fidor, récemment acquis par le Groupe BPCE. Son orientation internationale et sa croissance exponentielle offrent d’ailleurs de nombreuses opportunités de carrière. « Nous continuons de nous développer et d’améliorer constamment nos produits afin de nous imposer comme leader de l’innovation sur le plan international en donnant des impulsions dans le domaine du Digital Banking. Nos signaux sont clairement au vert en matière de croissance, nous recherchons actuellement plus de 60 collaboratrices et collaborateurs dans tous les secteurs de l’entreprise », précise Matthias Kröner.