Le digital champion au service de l’acculturation des collaborateurs à la transformation digitale

25 juin 2018

La transformation digitale impacte toutes les facettes de l’entreprise : son offre, ses process, ses usages, ses métiers, ses outils quotidiens… Pour accompagner cette transformation, la création d’une communauté d’ambassadeurs digitaux est une solution plébiscitée par de nombreuses entreprises et au Groupe BPCE, un digital champion est présent dans chaque banque pour assurer l’inclusion digitale de nos collaborateurs. Mais quel est finalement, le quotidien de ces digital champions ? Comment s’organisent-ils ? Quels sont les KPI’s qu’ils scrutent ?

Nous avons échangé avec Alice Blanchard, digital champion de la Banque Populaire Val de France pour partager avec vous ses réflexions et ressentis sur cette expérience dans laquelle elle s’est engagée avec curiosité et enthousiasme.

89C3 Digital Champion

A quoi ressemble votre quotidien de digital champion ?

C’est amusant car je n’étais pas une geek à la base. Mon affinité avec le digital s’est construite au fil de mon parcours. La mission de digital champion s’est également affinée à l’usage. Elle s’articule autour de 3 volets importants.

 

Coordonner les projets

Le premier volet, porte sur la coordination des projets : faire le lien avec les directions qui sont à la manœuvre sur les déploiements des projets clients et collaborateurs, s’assurer que chacun a le bon niveau d’information et d’avancement sur ces projets, relayer les points d’alerte si besoin.

 

Implémenter de nouvelles façons de collaborer

Pour le deuxième volet, nous travaillons sur les nouvelles façons de collaborer : au travers d’outils comme Yammer notre réseau social groupe, mais aussi de pratiques collaboratives.

Le déploiement de Yammer dans notre banque a ainsi fait l’objet d’un projet porté par la DRH et la Communication, avec l’appui d’un comité de pilotage (composé de représentants des principales directions et du digital champion). Yammer a été ouvert à tous les collaborateurs en janvier dernier et a connu au premier semestre une activité très soutenue. La réussite de ce déploiement est notamment liée à l’engagement des deux chefs de projets qui accompagnent les collaborateurs et à la mise en place d’un équipe d’ambassadeurs en charge d’animer Yammer.

Concernant les pratiques collaboratives, nous nous appuyons sur des référents qui diffusent progressivement ces techniques à l’ensemble des directions. C’est ainsi que, sur la base du volontariat, une communauté de facilitateurs juniors, venant d’horizons variés, a été créée. Ils contribuent désormais à la diffusion de ces pratiques dans la banque.

L’organisation de Hackdays, en avril dernier, a également permis de confronter une trentaine de collaborateurs à ces nouvelles méthodes de travail et de s’ouvrir à l’extérieur. Pendant 3 jours, ils se sont répartis en 5 équipes, en compétition sur 5 projets. Ils ont été challengés par des clients et des start-ups. Illustration de cette démarche d’ouverture, l’équipe gagnante a été désignée par un jury composé de 8 personnes, dont 7 extérieurs à la Banque Populaire Val de France (représentants du groupe et de 89C3, de l’enseignement supérieur et acteurs de l’écosystème digital).

 

Acculturer au digital

Enfin dernier volet, et non des moindres : l’acculturation au digital. L’objectif, embarquer tous les collaborateurs sur les nouveaux outils digitaux. Pour cela, nous savons que l’accompagnement en proximité par des pairs est beaucoup plus porteur que des journées de formation théorique. C’est pour cela que nous lançons une communauté de coach digitaux : près de 80 collaborateurs venant de tout le territoire de la Banque Populaire Val de France contribueront à diffuser et partager cette culture digitale.

Sur l’ensemble de ces volets, je ne travaille jamais seule, car le digital impacte l’ensemble des fonctions de la banque. Je peux être pilote ou contributeur. Mon rôle est d’impulser, faciliter et contribuer au développement du digital.

89c3 digital champion

Qu’est-ce que le comité digital ?

Il s’agit d’un comité de coordination des projets digitaux, que j’anime. Il réunit des représentants des différentes directions portant le déploiement de projets digitaux ainsi que des représentants des réseaux d’agences. L’objectif de ce comité est de partager l’état d’avancement des travaux, afin de les coordonner en intégrant les besoins des réseaux.

Selon toi, quels sont les KPI’s à suivre de près pour percevoir l’évolution de l’acculturation digitale des équipes ? Pourquoi ?

Nous allons nous appuyer sur les KPI’s définis pour chaque projet par le groupe.

Côté collaborateurs, je retiendrai 3 KPI’s :
– le nombre de collaborateurs utilisant B’digit, notre objectif étant que 100% réalisent le quizz de profil digital,

– le nombre de collaborateurs actifs et engagés dans Yammer, car c’est un levier important pour transformer nos façons de collaborer et gagner en efficacité,

– et enfin, le nombre de collaborateurs ayant téléchargé l’application mobile Cyber et l’utilisant. Ce dernier indicateur est emblématique : si nos collaborateurs utilisent nos services, ce seront des ambassadeurs enthousiastes pour en faire la promotion auprès de nos clients !

digital champion 89c3

Quel sens a cette mission de digital champion pour toi ?

Je trouve cela extraordinaire ! Beaucoup de choses sont à construire et c’est une chance d’être acteur de cette transformation. J’évolue également au cœur d’une communauté ouverte et constructive : les Digital Champions mais aussi les Partners (membres de l’équipe 89C3 qui accompagnent les Digital Champions). Je trouve qu’évoluer dans un milieu en constante évolution est très excitant.

Selon toi, quelles sont les clés principales pour réussir à transmettre cette approche digitale, pour incarner le sujet sans perdre de vue l’idée de passer le relai ?

Le fait de ne jamais travailler seule est une clé évidente. L’autre clé c’est de créer un environnement donnant de la liberté d’action, favorisant la prise d’initiative et la co construction. C’est un levier important qui permet aussi de révéler des talents cachés. Nous expérimentons finalement un savant dosage d’enthousiasme, pour embarquer avec humilité, pour faciliter l’appropriation. Passionnant !

89c3 digital champion

Pour aller plus loin :

Créer et animer une communauté d’ambassadeurs digitaux
Une organisation digitale groupe
La transformation digitale en marche dans les entreprises
2ème réunion des Digital Champions : les projets sont lancés !
4ème Digital Champions Day
Les Digital Champions à Bordeaux