Challenge réussi pour la Digital Academy de la CECAZ

20 février 2017

Premier challenge réussi pour la Digital Academy azuréenne

 

L a finale du challenge étudiants « Ma banque de demain », organisée par la Digital Academy by Caisse d’Epargne Côte d’Azur, a réuni près de 200 acteurs du digital le 3 février.

La Digital Academy by Caisse d’Epargne Côte d’Azur a lancé, en octobre dernier, son premier challenge innovation sur le thème « Ma banque de demain » à destination des étudiants. L’enjeu était de répondre à la question : « Comment concilier le meilleur du monde digital et le meilleur de l’humain pour être la banque utile de demain ? » Au total, 114 équipes réunissant 333 participants ont planché sur cette thématique. Le 3 février, les cinq équipes finalistes ont « pitché » devant un auditoire de plus de 200 personnes – startups, institutionnels, dirigeants de la Caisse d’Epargne Côte d’Azur (CECAZ)…

Cinq prix ont été attribués lors d’une cérémonie qui a bénéficié d’une belle visibilité. En effet, les lauréats ont été récompensés lors de la troisième édition de l’Azur Digital Day, organisé au stade Allianz Riviera de Nice. Cet événement, dont la CECAZ est partenaire, réunit les acteurs de l’écosystème numérique azuréen autour de conférences thématiques.

A l’issue de la cérémonie, Patrick Moreau, membre du directoire de la Caisse d’Epargne Côte d’Azur, a annoncé que la Digital Academy enrichira prochainement sa dynamique autour de l’idéation avec le lancement d’un challenge innovation, à destination cette fois des startups.

Un lieu d’échanges, de créativité et de développement

Rappelons que la Caisse d’Epargne Côte d’Azur (CECAZ) a ouvert courant 2016 sa « Digital Academy » afin de favoriser l’open innovation. Lieu d’échanges, de créativité et de développement au cœur de l’Eco Vallée à Nice, elle constitue à la fois un campus, un laboratoire et un incubateur.

Le campus a pour vocation de développer la culture et les compétences digitales des collaborateurs, à travers la mise en place d’un réseau d’ambassadeurs, un centre de formation virtuel, des espaces et vitrines technologiques… La création du laboratoire vise à pérenniser l’innovation participative interne, ainsi qu’à favoriser l’émergence d’idées externes, via par exemple l’organisation de challenges et de partenariats. Enfin, l’incubateur doit permettre d’accompagner les porteurs de projets dans le développement des concepts avec un enjeu principal : créer des solutions présentant une vraie valeur d’usage pour l’entreprise et ses parties prenantes.