10-Vins : le vin au verre à la maison comme au restaurant

2 janvier 2017

La bonne idée se nomme D-Vine. La bonne rencontre, Proximea : une histoire qui commence bien.

Créée en 2012 à Nantes par trois jeunes ingénieurs amateurs de vins, 10-Vins et sa D-Vine nous assurent à la maison une dégustation dans les règles de l’art. On insère dans la machine un flacon à vis et à puce de 10 centilitres et moins d’une minute plus tard, on peut déguster un verre de vin dans des conditions idéales de température et d’aération, gérées par la machine. « Cela permet de découvrir des crus de qualité dans les meilleures conditions de dégustation et de proposer chez soi au verre des vins différents sans ouvrir une bouteille entière », explique Thibaut Jarrousse, co-fondateur de la start-up avec Jérôme Pasquet et Luis Da Silva. Si le consommateur veut en savoir davantage, il suffit de scanner le tag RFID du flacon pour découvrir en vidéo sur son smartphone le domaine, le producteur et les commentaires de l’œnologue de 10-Vins.

 

La bonne idée, la bonne rencontre

Depuis le coup de cœur du jury de Start West en 2013, 10-Vins a fait du chemin. La start-up commercialisait déjà ses flacons assortis de sessions de dégustation en ligne, mais sa D-Vine était encore en test auprès de professionnels. Leurs appréciations motiveront en 2014 une première levée de fonds de 350 000 euros pour lancer la production.
Présentée fin 2014, la D-Vine suscite un vif intérêt : une nouvelle levée de fonds est décidée. 10-Vins choisit Proximea dont c’est la première opération. Créée en 2015 par la Banque Populaire Atlantique et le Crédit Maritime Atlantique, Proximea est la première plate-forme régionale de financement participatif en capital. « Nous voulions garder le soutien d’une communauté et le faire en région. Proximea nous a permis de satisfaire ces deux objectifs et son adossement à une banque est un plus pour susciter la confiance ». 10-Vins lève près de 850 000 euros et lance la fabrication de 500 D-Vine, pour partie précommandées, auprès d’industriels régionaux.

Coup d’accélérateur et nouvelle levée de fonds

2016 démarre sur les chapeaux de roues. Business France sélectionne 10-Vins pour le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, le plus grand salon mondial consacré à l’électronique grand public. Elle y remporte les prix de start-up de l’année des médias TechCo et Ubergizmo. Les rendez-vous s’enchaînent aux Etats-Unis. Dans la foulée, l’équipe est invitée au Forum de Davos où Emmanuel Macron fera même une démonstration de la D-Vine. Quelques semaines plus tard, 10-Vins rejoint les start-up sélectionnées par Amazone Launchpad, le site de e-commerce dédié aux innovations.
En rupture de stocks dès la fin février, 10-Vins lance la fabrication d’une nouvelle série de 500 D-Vine et réalise, en mai 2016, une nouvelle levée de fonds de 1,5 million d’euros avec Proximea, dont 345 000 euros en financement participatif.

Coup du sort et sursaut solidaire

« Nos prix au CES nous ont apporté des acheteurs du monde entier. Nous avons des distributeurs en France, en Grande Bretagne, à Singapour. Nous voulons accélérer notre développement en France et à l’international ».
Las ! Le 5 juin 2016, l’usine chargée d’assembler le bloc technique de la D-Vine, près de Nantes, est ravagée par un incendie. De nombreux composants sont détruits dont les cartes électroniques, cerveau de la machine. Face à ce coup dur, les 30 partenaires industriels de la start-up font bloc. Dès le 26 juillet, les pièces détruites sont remplacées. La production peut reprendre : l’équipe technique a même profité de l’accident pour optimiser le fonctionnement de la D-Vine et réduire les délais de fabrication ! Le 15 octobre, la D-Vine est à nouveau disponible.

Les ambitions de la Nespresso du vin

La feuille de route de 10-Vins : tripler le choix des vins proposés pour atteindre 100 références d’ici deux ans, se renforcer en France où une offre va être adressée aux professionnels, mettre en place le déploiement vers l’Europe et les Etats-Unis. Dans ce cadre, un premier partenariat est conclu avec le traiteur Dalloyau, un corner testé à Londres et 10-Vins participera à nouveau au CES 2017. Elle y dévoilera les nouvelles fonctionnalités de la D-Vine et des partenariats pour se développer sur le marché américain.
« Nous envisageons la commercialisation de 30 000 machines et l’installation de concept stores au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Chine et en Russie d’ici 5 ans », anticipe Thibaut Jarrousse, bien décidé à faire de la D-Vine la nespresso du vin.